Susana Wilson - Persad

Susana Wilson - Persad

© CD92/Julia BRECHLER

Assistante socio-éducative principale

Quel est votre métier ?

Je suis assistante socio-éducative au sein du Service des Solidarités Territoriales 9, à Issy-les-Moulineaux. Ma mission est d’accueillir, d’écouter, de conseiller, d’accompagner et d’orienter les citoyens qui sollicitent notre service dans des situations difficiles : difficultés sociales, financières,  familiales (couples, parents / enfants…), situations de vulnérabilité (adultes/enfants)…  Nous accompagnons également une partie des bénéficiaires du RSA.

Dans un premier temps, j’évalue la situation de la personne avec elle et en fonction de sa demande, et si besoin, l’aide à sécuriser l’urgent, en lui apportant une première réponse.

Puis nous identifions ensemble les causes, et donc les actions à mettre en place à moyen ou à plus long terme pour  rétablir leur situation, retrouver leur autonomie. Pour cela j’interpelle et oriente si besoin vers des organismes/partenaires extérieurs (hôpital, sécurité sociale, caisse d’allocations familiales…) en fonction de la situation.

Nous travaillons par ailleurs en équipes pluridisciplinaires qui permettent d’apporter un accompagnement global à chaque situation.

Chaque situation est unique et perçue différemment en fonction des personnes. Il est essentiel de savoir écouter les gens et comprendre leur situation. Je travaille avec un public souvent démuni et  pas toujours en capacité d’anticiper  les changements de situation.

 

Quelle est la particularité de votre métier dans les Hauts-de-Seine ?

Les services sociaux du Département ont été récemment réorganisés. Trois équipes prennent désormais en charge les usagers :

  • Accueil, relation au public et support
  • Evaluation
  • Accompagnement et suivi

Nous offrons ainsi une prise en charge globale et pluridisciplinaire et notre organisation du travail est davantage adaptée aux besoins de l’usager.

Cette nouvelle organisation a permis aux travailleurs sociaux de monter en compétences pour pouvoir répondre à tout type de demande,  qu’elle relève de la réinsertion professionnelle, de surendettement, de problèmes familiaux… Par exemple dans le cadre de notre mission de protection de l’enfance, avec la nouvelle organisation  nous sommes en mesure d’accompagner les familles dans sa globalité. Je travaille pour cela en binôme avec un travailleur social anciennement rattaché au service de l’Aide Sociale à l’Enfance, PMI,   qui partage ses connaissances.

Ce travail en équipe pluridisciplinaire et en transversalité rend aujourd’hui notre métier particulièrement riche.

Une autre particularité d’exercer ce métier pour le Département des Hauts-de-Seine est la possibilité de travailler partout sur le territoire (la direction de la solidarité, est organisée autour de 13 Services des Solidarités Territoriales (SST), tous facilement accessibles).

Nous offrons aux usagers un service de proximité avec une amplitude horaire élargie afin de mieux répondre aux besoins des Alto séquanais.
 

Un projet / souvenir / expérience qui vous a marqué ?  

Travaillant au Département depuis 20 ans, j’ai été marquée par l’évolution des pratiques dans le secteur du travail social.

D’une part, j’ai pu assister au développement de l’e-administration. Le conseil départemental des Hauts-de-Seine est une collectivité dynamique qui a su prendre le virage du numérique et s’adapter aux nouveaux usages très rapidement. Je dirais même que nous avons été précurseurs.

Dotés de nouveaux outils, les travailleurs sociaux ont été allégés des  tâches administratives. Le traitement des demandes est aujourd’hui plus fluide, plus rapide, ce qui bénéficie aussi aux usagers (par exemple la numérisation des documents administratifs facile la prise en charge des personnes).

D’autre part, c’est la façon même d’appréhender notre métier qui a changée. Il y a 20 ans nous avions tendance à faire à la place des gens. Aujourd’hui les usagers sont pleinement associés aux solutions envisagées, ils sont acteurs de leur projet. Nous sommes passés de l’assistanat à l’accompagnement.

Les services sociaux sont la canne provisoire sur laquelle le citoyen en difficulté s’appuie le temps de réapprendre à marcher seul.
 

Quel est votre parcours ?

Je travaille au Département depuis vingt ans. Il s’agit de mon premier employeur, il fait partie de mon identité professionnelle.

Compte tenu de l’étendue du territoire, j’ai pu exercer mes missions dans plusieurs communes.

 

Si vous aviez un mot à dire à de futurs candidats ?

Les Hauts-de-Seine sont un Département dynamique et innovant, qui sait s’adapter aux nouveaux besoins de la population, pour offrir un service de qualité et de  proximité.

Le personnel est consulté et associé aux projets de transformations, et bénéficie d’un cadre de travail de qualité. On met en place de nouvelles façons de faire, on teste, on réajuste, on réadapte.

En ce qui me concerne, je considère de façon très positive ces changements : ils sont un vrai bol d’air frais dans ma pratique professionnelle.